Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Turbulences Poétiques, Rencontre avec Joseph Ponthus, le 27 février, à Oupia, à la salle des Fêtes, et le 28 février, à Salles d'Aude, au château Pech-Celeyran, à partir de 18 h

               À la ligne de Joseph Ponthus, chronique littéraire pour le magazine Olé!

 

            « J'écris comme je travaille / À la chaîne / À la ligne » : par cette formule inaugurale faisant correspondre à la ligne de production de son expérience professionnelle la ligne d'écriture, Joseph Ponthus entremêle, entrechoque poésie et épreuve, tant le concept de « ligne de fuite » paraît pouvoir s'appliquer à son roman. 

           Ses lignes libératrices, ses  lignes de force sont autant de trouées deleuziennes faisant fuir tout un système d'exploitation plus qu'elles ne prennent la fuite.

             En vérité, elles prennent au contraire à bras le corps, empoignent dans l'emprise à la fois âpre et salutaire du travail à la chaîne, pour offrir aux compagnons enchaînés des espaces de libération de soi et des autres.

           Cette vie intacte de la poésie, d'un rapport philosophique au réel, jusque dans les instants de défaillance ou d'entraide, vient innerver la mêlée des caractères sous-jacents d'un monde qu'une certaine littérature voudrait voir effacé, absent.

            C'est là précisément où l'ouvrage de cet auteur à la fois dans la tradition d'une écriture engagée et fondateur d'une forme nouvelle entre prose et poésie, restitue leurs traits distincts à cet univers ainsi qu'à la noblesse de ces travailleurs dont témoignent ces feuillets d'usine : ligne de fuite de tout un système donc, et réhabilitation de l'humain, si humain...

 

            À propos de ce livre, 3 rencontres avec Joseph Ponthus sont prévues les 27/02 à Oupia, 28/02 à Salles d'Aude, 29/02 à Bédarieux.     

            À Oupia et Salles d'Aude, ces rencontres donneront lieu à une lecture à voix haute d'extraits de À la ligne par Imaya Santander, Françoise Paran, Henry Migaud, Rémy Soual, accompagnée d'une création sonore de Michel Laurent et d'un travail vidéo-art plastique de Bruno Sellenet et Fernand Soual.

            Précisions et contacts :            

            Jeudi 27/02 : Oupia, salle des Fêtes, à partir de 18h.

            Contact :06.80.47.46.78. (Cépages d'Encres)
            Vendredi 28/02 : Salles d'Aude, château Pech-Celeyran, à partir de 18h.

            Contact :07.87.98.29.11. (Turbulences poétiques)

            Samedi 29/02 : Bédarieux, espace d'art contemporain, 18h30.

            Contact :06.76.59.30.63. (Lectures Vagabondes)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :