Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il suffit d'un peut-être parfois pour que le quotidien se métamorphose, devienne un possible que l'on ne soupçonnait plus, autrefois écarté comme une chimère sans corps ni tête, alors qu'il fait advenir une réalité douce à étreindre, la chair d'un rêve...

Lire la suite

La parole de l'aube, j'y reviens, comme un leitmotiv, un sésame, un ralliement qui n'aurait rien d'un mot d'ordre, mais serait la portée des actes au sens reconquis, des existences entières où le cœur bat son plein... Elle témoigne d'une quête des myriades...

Lire la suite

Elle point à l'horizon, et c'est un second souffle, une lueur d'espoir. J'ai veillé toute la nuit pour attendre cet instant qui déchirerait le ciel. Elle point donc, et c'est un sursaut, un réveil qui redéploie une à une les vertèbres de ma colonne. Non...

Lire la suite

En ce lieu. Où chacun se retrouve. Guette le visiteur. Essayer voir. Essayer dire. La rencontre improbable. Impossible ? L’auteur et son lecteur. Sans intermédiaire. Réunis dans le lieu comme dans l’espace du poème. Dans l’ignorance de toute pose. Dans...

Lire la suite

L’autre. L’autre à présent. Ce destinataire. Celui sans lequel tout message devient lettre morte. Plus qu’un destinataire. Une destination. Nul obstacle. Seul, autrui. Lui aussi est debout. À la rencontre. Distinguer sa silhouette dans l’aube montante....

Lire la suite

Plus qu’à se lever alors. Tant bien que mal tenir. À forer dans l’écriture, à la verticale. Dans un cri. Non. Nul cri. Juste le silence et la rectitude. Simplement debout. En accord avec le dehors. Harmonie du dedans et du dehors. Essayer tout au moins....

Lire la suite

Tout ainsi. Tragiquement, ainsi. L’homme au centre des secousses. À l’angle vif de la vie même. Avec sa marche inéluctable. Son cours tour à tour calme ou impétueux. L’homme engage son existence. Tâche de faire face. D’être digne de ce don. Lueur soudaine...

Lire la suite

Il se tient droit. Qui ? Le lecteur. L’imaginer droit. Tendu, tout droit, debout. Le dire droit. Le viser. Le regard farouche. Qui scrute ligne après ligne. Qui explore l’envers et l’endroit des mots. Qui en étend la portée. Envisager une vie debout....

Lire la suite

D’abord le corps, donc. D’abord sa verticalité. Non d’abord la verticalité du corps et l’horizontalité de la page. Les deux scellés. Rectitude fière et repos de la terre déposée sur la feuille. Car l’encre est plus terre qu’eau. Plus tellurique, plus...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>