Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il se tient droit. Qui ? Le lecteur. L’imaginer droit. Tendu, tout droit, debout. Le dire droit. Le viser. Le regard farouche. Qui scrute ligne après ligne. Qui explore l’envers et l’endroit des mots. Qui en étend la portée. Envisager une vie debout....

Lire la suite

D’abord le corps, donc. D’abord sa verticalité. Non d’abord la verticalité du corps et l’horizontalité de la page. Les deux scellés. Rectitude fière et repos de la terre déposée sur la feuille. Car l’encre est plus terre qu’eau. Plus tellurique, plus...

Lire la suite

Tout est là, ici et maintenant. Tout est ici et maintenant. Dans la matière du texte. Dans le graphisme des lettres. Signature qui dit plus. Qui devient davantage qu’un seul. Qui ouvre des territoires. À vous à présent, de cheminer.

Lire la suite

Le corps sera le point de départ. L’épicentre même de cette ascension de la chair jusqu’au verbe. De celle qui retrouve les formules qui hérissent. Font vibrer l’âme par la sensualité des phrases. Le corps. Le corps donc. Tel le refuge de cette écriture...

Lire la suite

Dire, dis-je. Dire, dis-tu encore. Dire, dirons-nous toujours. Dans une communauté du dire qui fasse advenir notre réalité. Celle que personne ne soupçonnait. Plus tienne. Plus mienne. Plus nôtre. Et sans titre de propriété. Dire. Dire encore. Jusqu’à...

Lire la suite

L’écrin d’une rage plus vaste. Elle ne saurait se contenir dans l’exploration du monde. Elle puisera encore dans les ressources de l’imagination. Pour inventer de nouveaux dialectes. Et dire au plus près. L’invisible et l’inconnu. Écrire sera alors un...

Lire la suite

Dire. Jusqu’à l’ineffable, dire. Porter les mots jusqu’à la conquête entière du réel. Jusqu’à l’infime et l’immense. Dire. Le dire encore. Jusqu’à étendre à l’horizon le paysage des sens. Celui du sens retrouvé. Comme celui des cinq sens. Dire, significativement....

Lire la suite

CRIRE ! (Micro-Manifeste DADA à l'aube du nouveau millénaire) Oui-da, DADA a tout dit, de la bêtise de la guerre à la guerre à la bêtise, donc d'abord DADA, et après ? Que nous reste-t-il du souffle frondeur de nos téméraires anciens dans la nuit qui...

Lire la suite

« Que chaque homme crie : il y a un grand travail destructif, négatif à accomplir. Balayer, nettoyer. La propreté de l'individu s'affirme après l'état de folie, de folie agressive, complète, d'un monde laissé entre les mains des bandits, qui se déchirent...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>