Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De son verbe en foudroiement, de sa parole en archipel, chacun peut retirer une leçon de sagesse, à la croisée de la philosophie et de la poésie, dont la figure tutélaire de Baruch Spinoza peut encore être convoquée aux côtés de celle du Capitaine Alexandre,...

Lire la suite

Persona non grata , marginal, voleur et criminel, la réputation de François Villon sent le soufre. Issu d’une famille pauvre à Paris, orphelin de père, mais inscrit à la faculté des arts de Paris, il mène une existence oisive et aura une première fois...

Lire la suite

Il peut paraître étonnant que Joachim Du Bellay soit le rédacteur du premier manifeste, en somme, de l’histoire de la poésie française ! La Défense et Illustration de la Langue française s’avère pourtant à la lecture moins l’œuvre triomphale d’un maître,...

Lire la suite

L’œuvre majeure de Pierre de Ronsard reprend à son compte Les Amours d’Ovide, recueil d’élégies du poète latin où déjà, à l’instar de celui qui sera le grand poète de la Pléiade revendiquant cette filiation, Ovide n’était pas vraiment un poète amoureux...

Lire la suite

Dans son Art poétique, véritable théorie de l’art classique, Nicolas Boileau salue l’avènement de François de Malherbe par un vibrant hommage : « Enfin Malherbe vint, et, le premier en France, / Fit sentir dans les vers une juste cadence, / D’un mot mis...

Lire la suite

Né d’une famille protestante dont il a reçu une solide formation, Théophile de Viau a rapidement évolué vers la libre pensée, à la fois spontanément et sous l’influence de Vanini. Compagnon de Des Barreaux, Boisrobert, Mainard, Saint-Amant, groupe de...

Lire la suite

Le genre de la fable se rattache à des traditions très anciennes, comme le rappelle le poète du XVIIème siècle dans ses propres fables : « Nous devons l’apologue à l’ancienne Grèce » (Fables, Livre III, 1). L’influence d’Ésope, par l’intermédiaire de...

Lire la suite

L’affaire pourrait sembler entendue et le jugement sans appel, le XVIIIème siècle passe pour un âge sans poésie, marqué du sceau même de « l’échec des poètes » ! Une étude plus approfondie de la littérature de ce temps suffit à briser cette idée reçue,...

Lire la suite

Du poète à la production énorme, restent un nom (Lamartine) et un adjectif (lamartinien) ! Sur le malentendu lié à l’usage péjoratif de l’adjectif, synonyme de larmoyant, vague, mou, en un mot de vieillot, c’est le regard de l’insolent Arthur Rimbaud...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>